ENVIRONMENT ACOUSTICS

L'anti-bruit actif

26/08/2019

Il nous arrive souvent de devoir expliquer à nos clients la différence essentielle entre le masquage de sons et l'anti-bruit actif. Ces technologies sont tout à fait différentes et ne peuvent s'appliquer aux mêmes problèmes.

Le principe du masquage consiste à noyer les bruits gênants dans un spectre ambiant, alors que l'anti-bruit actif consiste à annihiler des bruits par interférences destructives. Le principe de l'anti-bruit actif n'est malheureusement pas applicable dans un espace de travail, et voici pourquoi:

- l'anti-bruit actif n'est pleinement efficace qu'en un seul point, et l'effet de diminution de l'amplitude de l'onde sonore ne se marque que dans certaines zones,
- par contre, un effet de renforcement de l'onde sonore se marque dans d'autres zones. Cela signifie que le niveau sonore est plus élevé avec le système d'anti-bruit actif que sans,
- les endroits ou se situent les minima et maxima du niveau sonore sont assez rapprochés, ce qui pose problème lors d'un déplacement des oreilles,
- il faut un sytème d'analyse des signaux extrêmement rapide pour mettre en oeuvre la théorie de l'anti-bruit actif, ce qui fait apparaitre des problèmes dans les fréquences aigues.

On peut conclure de ces restrictions que l'anti-bruit actif n'est pas applicable au domaine des bureaux, mais qu'il convient par contre parfaitement à certaines situations, lorsque les oreilles des utilisateurs ne se déplacent pas plus de quelques centimètres: dans l'automobile ou l'aviation, par exemple.

 

Vous êtes ici: Index > Masquage sonore > Anti-bruit actif